La Fondation Trois Cultures de la Méditerranée à Séville braque les projecteurs sur le Maroc tout au long du mois de novembre via une programmation éclectique afin de mettre en avant la diversité des valeurs culturelles marocaines et la richesse du patrimoine national. Cette manifestation s’inscrit dans le cadre du projet “Al Qantara, ponts de dialogue et de cohabitation”, mis en œuvre par la Fondation et le ministère délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger.

1932489 726231734074884 613908440 n


José Manuel Cervera, directeur de la Fondation Trois Cultures de la Méditerranée, a souligné dans une déclaration à la MAP que “le mois du Maroc est un rendez-vous annuel confirmé dans la programmation de la Fondation ».


« Grâce au succès des précédentes éditions, le mois du Maroc est devenu un événement incontournable dans le calendrier culturel de la capitale andalouse”, soutient-il. “Outre sa portée culturelle, poursuit M.Cervera, cette série d’activités offre un espace de partage et d’échanges entre les communautés andalouse et marocaine, et ce à travers les multiples rencontres organisées au fil de ce mois”.
Pour le directeur de la Fondation, “notre objectif est d’offrir une plongée dans la vie culturelle du Maroc, qu'il s’agisse de l’art, du cinéma ou de la littérature”. Il est question aussi, selon lui, de rapprocher la communauté marocaine de ses origines et lui permettre de maintenir les liens forts la liant à sa culture et à la mère patrie.

1962724 726232170741507 910893506 n


“Nous voulons aussi faire connaître auprès des Sévillans ce bagage culturel marocain et mettre l’accent sur la manière avec laquelle la présence marocaine en Andalousie a contribué à la richesse de notre société”, a-t-il relevé. “Je tiens à rappeler que nous sommes une institution hispano-marocaine et la Fondation a des racines marocaines bien ancrées, qui sont exposées au public non seulement durant ce mois mais se reflètent également à travers les activités que mène la Fondation durant toute l’année”, étaye le directeur andalou. Fidèle à son objectif de promouvoir le rapprochement entre les deux rives, sur les principes de paix, de tolérance et de dialogue, la Fondation a conçu une programmation qui reflète cet esprit et consolide cette complicité entre les cultures marocaine et andalouse.
Le coup d’envoi sera donné le 7 novembre au siège de la Fondation avec le vernissage de l’exposition les “Marocains” de Leila Alaoui. L’exposition débarque tout juste de Casa Arabe (La Maison arabe) de Madrid où le public madrilène a pu découvrir une série de portraits grandeur nature, retraçant les profils de Marocains issus de plusieurs régions et mettant la lumière sur la pluralité et la diversité du Royaume. Sur ce même volet, le cycle cinématographique marocain démarrera le 7 novembre et se poursuivra jusqu’au 3 décembre.


Ladite programmation fera le bonheur des cinéphiles andalous qui auront l’occasion de découvrir la nouvelle vague des cinéastes marocains à travers une sélection de longs métrages primés lors  de rencontres internationales. La programmation comprend également un défilé de caftans, créations de jeunes stylistes marocains alliant innovation et tradition.


De plus, la riche cuisine marocaine sera à l’honneur à travers deux show cooking, animés par le chef Ali, basé à Séville. Pour les responsables de la Fondation, ces actions culturelles qui reflètent les valeurs prônées par le Royaume, mettent en valeur le rapprochement culturel hispano-marocain. Il s'agit aussi d'une occasion pour célébrer le XXème anniversaire de la Fondation, créée en 1999.

Articile de https://www.libe.ma/