remede

  • Catégorie : Cuisine

Quel sel choisir et comment s'en servir en cuisine

Le sel représente certainement l’assaisonnement le plus répandu. Il est utilisé depuis des milliers d’années de par le monde pour des besoins divers, notamment pour conserver la viande. Sa fonction première reste aujourd’hui encore de relever nos plats dans les recettes les plus variées. Si l’on se le représente blanc la plupart du temps, le sel peut en réalité prendre les colorations les plus diverses selon son origine. Qu’il soit nature, en gros grains, fin, ou plein d’arômes, voici quelques conseils pour utiliser au mieux cet ingrédient en cuisine, après l’avoir choisi comme il se doit.

sel Himalaya Maroc

Éviter le sel raffiné

Le sel raffiné est le sel le plus utilisé aujourd’hui. Sa couleur blanche caractéristique orne la majorité des tables de cuisine. C’est pourtant ce sel qu'il est conseillé d’éviter pour la consommation. Ce sel industriel est reconnu pour contenir une large diversité de composants anti-agglomérants, et les propriétés ou conséquences de ces substances sur notre organisme restent mal étudiées aujourd’hui. Le sel raffiné est le plus souvent traité par des radiations pour permettre une meilleure conservation. Aucun bienfait n’est rattaché à cet ingrédient qui ne sert en définitive qu’à remplir des objectifs en matière de goût.

Quelles alternatives au célèbre sel raffiné ?

Il existe dans la nature un sel parfois très riche en bienfaits divers, et provenant de sources variées et parfois surprenantes. Nous puisons ainsi du bon sel dans des endroits comme les roches, la mer ou encore la montagne.

  • Le sel rose est un choix très intéressant pour sa finesse et son goût. Le sel Himalaya Maroc est extrait de gisements qui peuvent voir des profondeurs de plusieurs centaines de mètres. Ce sel à la couleur particulière est donc exempt de toute particule de pollution. Il contient une large diversité de nutriments aux propriétés immunostimulantes. Le cuivre, le zinc ou le magnésium contenu dans ce sel en font un excellent choix pour booster l’assimilation des nutriments, ou encore pour profiter d’effets remarquables contre la fatigue. Pour la cuisine, ce sel est apprécié pour sa douceur. Il relève parfaitement et avec subtilité le goût de toutes sortes de grillades ou encore de légumes.
  • Le sel gris est le sel marin par excellence. Sa saveur marine est facile à déceler, et il existe sous de gros grains caractéristiques. Le sel gris est puisé dans les fonds des marais salants. Il contient des oligoéléments et des minéraux comme le calcium ou l’iode et le potassium. Ce sel est apprécié pour ses effets de régulation sur la tension artérielle par exemple. Il sert à assaisonner les viandes et les poissons. Le sel gris a un fort potentiel de salinisation et doit être utilisé avec mesure.
  • À l’instar du sel rose, le sel bleu provient des montagnes Rocheuses. On le trouve dans des mines situées dans le Moyen-Orient, dans des pays comme le Pakistan. Comme les deux sels précédents, celui-ci constitue aussi une bonne alternative au sel raffiné. Il est d’un bleu profond, et est une bonne source de phosphore, de zinc, de cuivre ou de calcium par exemple.

 

Comment utiliser le sel en cuisine

Quel que soit votre choix, une consommation excessive de sel est toujours nocive pour la santé. Par ailleurs, le sel utilisé en excès dans une préparation retirera la saveur des aliments, en plus de vous exposer à des risques sanitaires comme les maladies cardiovasculaires, les problèmes de tension artérielle, etc. 5 g d’un sel naturel et non raffiné reste la bonne mesure recommandée par jour par les professionnels de la santé.

En début de cuisson pour des aliments comme le riz, les pâtes ou les légumes, une cuillère à café d’un bon sel suffit à obtenir les effets escomptés. Pour les crèmes également, il est préférable d’ajouter le sel en début de préparation. En revanche, si vous préparez des légumes secs, il est recommandé d’ajouter le sel au milieu de la cuisson. Cela permet d’éviter que ces aliments durcissent encore plus en raison des propriétés du sel. Enfin, pour la viande ou le poisson, le choix le plus judicieux est d’opter pour un ajout de sel à la fin de la cuisson. Du sel ajouté au début ou trop tôt aura pour effet de durcir la viande, qui sortira de surcroît sans jus.

Ces quelques conseils peuvent participer à révéler le cordon-bleu en vous. Gardez à l’esprit que le choix d’un sel naturel et riche en nutriments reste la meilleure option.

 

Articles similaires